La technologie encore trop peu souvent utilisée pour promouvoir les destinations touristiques

Australian Tourism Data WarehouseUne récente étude menée par le “eTourismLab” de l’Université de Bournemouth et Australian Tourism Data Warehouse montre que seulement une petite partie des moyens technologiques disponibles sont utilisés par les destinations touristiques pour leur promotion en ligne. Le but de l’étude était d’analyser la présence des princales destinations touristiques avec l’idée de contribuer ainsi à la stratégie touristique en ligne de l’Australie. L’analyse s’est focalisée sur les différents facteurs qui aident le touriste avant, pendant et après son séjour, que ce soit via le site Internet de la destination ou via Tles réseaux sociaux et sur l’impact de ces différents facteurs sur l’information, l’aide et la stimulation (partage de l’information par exemple) du touriste potentiel. Les bonnes pratiques ont également été recensées.

Les résultats préléminaires ont été présentés lors de la conférence TEE (Tourism and Events Excellence) à Melbourne par le professeur Dimitrios Buhalis et montrent que même les organisations touristiques les plus à la pointe en matière de technologie n’exploitent pas complèment toutes les possibilités disponibles.

“Les résultats indiquent que même les organisations de gestion de destination en ligne continuent de sous-utiliser la technologie. Plus de 30 destinations se concentrent principalement sur les informations “avant voyage”. Peu de destinations utilisent la technologie pour améliorer l’expérience du touriste pendant le voyage ou après. Seulement une petite partie des outils technologiques disponibles sont utilisés de manière mondiale pour promouvoir une destination et la plupart des destinations n’exploitent pas toutes les possibilités technologiques. Sur une échelle de 1 à 5 indiquant de quelle manière les technologies sont utilisées par les destinations, la moyenne est de 2,24. Au total, 12 destinations ont des résultats supérieurs à l’indice de référence et ce sont celles qui profitent de leur supériorité technologique.”

Le professeur Dimitrios Buhalis

Parmi les recommandations de l’étude, on retrouve quelques éléments clés :

  • Créer plus d’interactivité, inclure et mettre en avant des outils pour calculer des itinéraires sur les sites Internet existants
  • Améliorer de façon continue les applications actuelles
  • Intégrer du contenu virtuel, des visites 360° ou des webcams pour améliorer la transparence du produit touristique
  • Utiliser les réseaux sociaux et ce en fonction des cibles identifiées
  • Mettre en avant le contenu généré par les utilisateurs (avis par exemple)

Au niveau des nouveaux outils émergents, l’étude pointe bien évidemment :

  • La réalité augmentée / virtuelle
  • Les outils SoLoMo (Social / Local / Mobile)
  • L’utilisation de jeux
  • Le marketing en temps réel

L’étude portant sur l’utilisation des différentes technologies et sur la présence en ligne des destinations touristiques a établi le classement suivant :

  1. Thailande
  2. Montréal
  3. Las Vegas
  4. Vancouver
  5. Hong Kong
  6. Puerto Rico
  7. Australie
  8. Norvège
  9. Grande-Bretagne
  10. Melbourne

Personnellement, je trouve que le classement est un peu irrelevant puisqu’on retrouve à la fois des pays et des villes spécifiques dans ce top 10 mais celà donne une première idée des meilleures pratiques dans le domaine. Je vois également une deuxième limitation à cette étude : Le nombre de destinations examinées était relativement limité puisque seules 30 destinations ont été prises en compte (dont 10 en Australie). Néanmoins, je pense que ces quelques conclusions illustrent bien à quel point l’utilisation des technologies modernes devient stratégique dans la gestion touristique. Il devient désormais critique de lancer des réflexions sur les outils à mettre en place pour lancer un dialogue / une relation avec les touristes et répondre ainsi de mieux en mieux à leurs attentes.

Source : Travel Daily News

Vous pouvez laisser un commentaire ci-dessous. Pinng n'est actuellement pas autorisé

Ecrire un commentaire